Depuis la fin d’année 2014, À la Zim ! Muzik tourne sur les platines avec la parution conjointe du 5ème album d’Hamon Martin Quintet « les vies que l’on mène » produit et distribué par Coop Breizh et « Le lac d’Eugénie » de Sylvain GirO paru dans la collection Wan + Wan du label nato et diffusé par l’Autre Distribution.

Ces disques sont évidemment disponibles chez tous les bons disquaires et en ligne :
Pour Sylvain GirO « le lac d’Eugénie », c’est ici.
Pour Hamon Martin Quintet « les vies que l’on mène », c’est .

Échos de presse
Sylvain GirO « le lac d’Eugénie »
1. DIGIPACK.indd« Nous en sommes à la fois en dehors et en dedans, en une quête que GirO prolonge à l’évidence, par un étrange rite initiatique où le réel, charnel et terreux, le disputent à l’étrange, au merveilleux, en un paysage d’ondes et de songes, autour d’un lac. De génies, d’Eugénie. Bien malin celui qui posera un nom sur la musique de GirO : d’un folkrock lyrique et tribal nourri d’autres influences encore, on passe à une chanson champêtre et enfantine…
Au fil de sa dramaturgie, de son avancée narrative, elle mue, calme ici, affolée là, parfois inquiète, sereine la plage d’après. Une mise en musique qui tient lieu de mise en scène dans cette étrange et insolite déambulation où les atmosphères jouent les nuances, les notes, les ambiances. »

Michel Kemper, Nos enchanteurs

« GirO confirme son talent, révèle encore davantage le poète et le militant. La musique est plus radicale encore, plus tendue et intense, un peu comme celle qu’invente Rodolphe Burger. Dix morceaux sous tension, une tristesse qui transpire, une violence évoquée, une rage assumée, Sylvain GirO réveille souvent les maux comme pour mieux les conjurer ou les dénoncer. Reste à chacun de réfléchir aux symboliques suggérées. Reste à chacun à se laisser traverser par la force de ces dix odes. »
Cécile Arnoux, revue Place Publique, janvier 2015

« Un nouvel album aventureux, plein d’ambition et de cohérence ! »
Rachid Bara, Ouest-France Nantes, décembre 2014

« Ce disque est exceptionnel, une création subtile et percutante, une réussite en tout point. Tout ici sonne juste, les mots comme les musiques. Une voix qui reste dans les oreilles longtemps après l’écoute. »
Récré’action, revue spécialisée chanson, janvier 2015

« La voix magnétique de Sylvain GirO possède la force d’un Yacoub ou d’un Cantat.
Issues du spectacle Le lac d’Eugénie, ses douze chansons singulières, lyriques,
saisissent l’auditeur par leur puissance visuelle et théâtrale. »

Le Télégramme, décembre 2014

« Un album un brin étrange, à la fois pop et folk. Il y a du Gabriel Yacoub dans ses inspirations et ses intonations, ou encore du Dominique A. »
Sélection des albums de l’année, Ouest-France Quimper, décembre 2014

Hamon Martin Quintet « les vies que l’on mène »

VisuelHMQ

« Les vies que l’on mène est le cinquième album du quintet. Hormis deux textes de Boris Vian (une très belle version du Déserteur), un de Marthe Vassallo, et le poème Rose de Victor Hugo, les écrits naissent de la plume de Sylvain Girault. C’est dire si les orientations et la poésie sont largement affichées. Et comme les inspirateurs mentionnés sur la toute première page du livret se nomment Michel Tarin, Françoise Verchère, l’Acipa, Jean Moulin, Louise Michel ou encore Frida Kahlo, vous aurez compris que le propos est politique, engagé, militant, rageur et porteur d’espoir. Revendiquant la richesse de la terre, l’égalité des hommes, l’héritage de nos pères et mères, dénonçant le capitalisme, le pouvoir usurpé, les inégalités en somme, Hamon Martin Quintet serre le poing et notamment sur Zim Zoum Zad, titre phare de cet album. Toujours aussi entraînante, l’union de l’accordéon, de la bombarde, du cistre, des flûtes et de la basse est bien vivante et vivifiante. Quant à la voix de Mathieu Hamon, pour qui chant et champ font bien plus qu’être homonymes, elle traduit la militance d’un chanteur agriculteur à la technique remarquable. Avec ces textes un virage est pris, un virage vers la chanson, qui pourrait bien faire revivre celle de la chanson. Voilà un disque, qui au travers de sa musique, de ses textes, de son titre, nous invite à être acteurs de notre vie, acteurs d’un monde qu’il faut choisir et non subir… »
Cécile Arnoux, Place Publique

« Mathieu et Erwan Hamon, Janick Martin, Ronan Pellen et Erwan Volant sont ici au sommet de leur art pour « inventer les idées des jours heureux » ».
Le peuple Breton

« Hamon Martin Quintet est un diamant pour la musique bretonne à danser. »
Christophe Ganne, Le Trégor

« Dans ce nouvel album, les cinq compères sortent des chemins balisés en soignant les textes. Ainsi Sylvain Girault, Marthe Vassallo et… Boris Vian prêtent leurs plumes à ces chansons au goût traditionnel, mais qui ne s’empêchent pas de dire leur citoyenneté, avec les coups de gueule idoines. Bref, l’oralité gallèze se plaît au XXIème siècle, le « HMQ » s’en fait l’écho énergique et talentueux. »
Karr Nij, Le Cri de l’Ormeau


« Pour son cinquième album, Les vies que l’on mène, le Hamon Martin Quintet montre que les meilleures danses ont tout à gagner à porter des idées fortes et généreuses. À chanter les vers de Sylvain Girault (Katé-Mé, La Dame blanche) ils se sont radicalisés en écho du combat de Notre Dame des Landes (Zim Zoum Zad). L’auteur des Flamboyants et d’Addi Bâ dans les Chroniques de résistance du label nato signe presque toutes les paroles à côté de Marthe Vassalo, Boris Vian et Victor Hugo. Plus la société se désagrège sous les coups portés par une caste immorale et incompétente qui a confisqué le pouvoir et vendu l’État aux financiers, plus il devient nécessaire de s’en moquer et de retrouver le sens, du bon sens et du sens bon. Le Hamon Martin Quintet relève le défi avec humour et entrain. »

Jean-Jacques Birgé, billet entier paru sur drame.org, Mediapart et Citizen Jazz

« La quintessence du Hamon Martin Quintet (…) Une saine addiction. Comme les précédents albums, on se plaît à l’écouter en boucle.Et à guetter déjà le prochain. »
Gwen Dayot, Ouest-France

« On sent l’amitié qui réunit ces cinq musiciens. Elle transpire dans le son de ce disque. Superbe ! »
Yvonnig Siné, les Infos du Pays de Redon